Suggestions de lecture des bibliothécaires – Janvier 2017

Les choix de Marc Campeau

sugg1

Une lettre, ça change tout

Valérie Yagoubi ; illustrations de Agnès Audras, Seuil jeunesse, 2016, 66 pages.

Je vous présente le meilleur livre que j’ai lu pendant le temps des fêtes. Il s’agit d’un livre documentaire où on s’amuse à faire des devinettes.  Dans chaque énigme, nous retrouvons un mot qui ne correspond pas aux indices.  Il faut modifier uniquement la première lettre du mot afin de former un nouveau mot qui correspond aux indices. Par exemple, est-ce qu’on accroche des POULES dans le sapin? J’ai vraiment adoré ce petit livre où je me suis beaucoup amusé à faire les devinettes (que j’ai toutes réussies!). Parions que les élèves et les enseignants s’amuseront beaucoup aussi.

Public cible : Premier cycle du primaire

 

Ouvre la cage!

Sylvia Borando, Little Urban, 2016, 21 pages.

Un magnifique petit album avec des illustrations naïves, sans décors, dont le point de chute vous surprendra assurément. Il y a six animaux dans des cages qu’il faut libérer à l’aide de six clés.  On peut essayer de deviner quel animal s’y trouve en observant ce qu’il y a dans la cage juste avant de choisir la bonne clé.  Et surtout, lisez bien la 4e de couverture, tous les indices sont là pour réussir la mission!!!

Public cible : Préscolaire et premier cycle du primaire

 

 

Les choix d’Olivier Ménard

sugg5

L’affaire de la terrible chose géante

Doreen Cronin, illustré par Kevin Cornell, collection « La brigade des poussins », Nathan, 2016, 99 pages.

Voici un roman hilarant, dont la narration est assurée par un chien secouriste à la retraite, qui met en vedette quatre petites bêtes jaunes et duveteuses, mieux connues sous le nom de « la Brigade des poussins ». Leur mésaventure commence lorsque l’écureuil complètement paniqué entre dans le poulailler. Celui-ci peine à faire comprendre aux poussins la source de son angoisse profonde… il tombe sans connaissance à répétition et est incapable de distinguer un cercle d’un carré. Les poussins se mettent donc à enquêter sur ce qu’ils parviennent à identifier comme une nouvelle source de danger « énorme et effrayante » dans le jardin. Est-ce que « la Brigade des poussins » parviendra à découvrir quelle est la menace obscure qui trouble le quotidien de cet écureuil hystérique? C’est un livre à découvrir au plus vite… et à partager sans modération (parce que le lire à haute voix ne peut que rendre la lecture encore plus drôle!).

Public cible: Deuxième cycle du primaire

 

Fantômes

Raina Telgemeier, Scholastic, 2016, 239 pages.

Cette bande dessinée est un futur succès dans toutes les bibliothèques scolaires, au même titre que les autres livres de Raina Telgemeier! Cette BD présente l’histoire de Cat et de sa famille qui déménage dans une petite bourgade du nord de la Californie pour le travail de son père et pour soigner sa petite sœur atteinte de fibrose kystique. Installés dans leur nouvelle maison de Bahia de la Luna, ils prennent conscience de l’intrusion des fantômes dans l’existence des habitants, sans que personne n’en soit incommodé. À l’approche du jour des Morts, grandement célébré au Mexique et ailleurs dans le monde, et de l’hospitalisation de sa sœur Maya, Cat est forcée de remettre en question ses croyances personnelles. Comme à son habitude, l’auteure excelle pour faire vivre aux lecteurs les émotions ressenties par une adolescente dont le quotidien est chamboulé par une vie familiale mouvementée. Le livre se conclut avec une partie documentaire qui renseigne sur les sources d’inspiration de l’auteure, sur la fibrose kystique et sur les célébrations entourant le Día de Muertos. Une BD qui fera assurément fureur chez les adolescentes!

Public cible: Troisième cycle du primaire et secondaire

 

 

Les choix d’Amélie Roy

sugg8

 

 

 

 

Mon tout petit ours

Sean Taylor, illustré par Emily Hughes, Milan jeunesse, 2016, 32 pages.

Ce très joli album pour les enfants d’âge préscolaire et de 6 à 9 ans raconte la journée idéale d’un papa ours et de son bébé ours qu’il appelle affectueusement « Mon tout petit ours ». Lors de cette journée de rêve, le papa ours et son tout petit ours se promènent à travers la forêt et font plusieurs activités ensemble comme du plongeon dans la rivière et de l’escalade de rochers. Lorsque le tout petit ours se blesse en faisant un saut, son papa le porte sur son dos pour continuer le voyage. Les illustrations au crayon de bois de cet album sont de toute beauté et représentent bien la tendresse de la relation entre un père et son tout petit ours.

Public cible: Préscolaire et premier cycle du primaire

 

Tu n’es pas (si) petit!

Anna Kang et Christopher Weyant, Gautier-Languereau, 2014, 33 pages.

Ce petit album comique met en scène un petit ours et grand ours qui se reprochent l’un et l’autre d’être petit et d’être grand. Les propos de l’un et de l’autre se trouvent appuyés par l’arrivée de plusieurs autres ours de même taille qu’eux. Lorsque ces ours voient débarquer d’autres ours qui sont beaucoup plus grands ou beaucoup plus petits qu’eux, ils se rendent compte qu’ils ne sont ni si grands ni si petits. Un album très rigolo qui permet d’apprendre de façon ludique que la grandeur est une notion relative.

Public cible: Préscolaire et premier cycle du primaire