Critique du roman Un alien dans la peau pour le secondaire (par Sakina Benkaddour)

Un alien dans la peau de Fredrick D’Anterny, publié aux éditions Soulières.

 *Une critique signée Sakina Benkaddour (élève à l’école L’Envolée) grâce à la collaboration de son enseignante de français, Céline Marin.

 

UN ALIEN DANS LA PEAU – UN RÉCIT DÉBORDANT DE CRÉATIVITÉS

Un alien dans la peau, le nouveau livre de Fredrick D’Anterny contient un vocabulaire peu complexe et au goût du jour. Cette œuvre est remplie de personnages attachants qui ont des caractères bien à eux, ils sauront à coup sûr vous envoûter par leur histoire qui sort de l’ordinaire! Vous voudrez toujours continuer à lire ce roman aux chapitres captivants. Quant à moi, j’ai bien apprécié cette œuvre littéraire qui m’a transportée dans un monde rempli de rebondissements et d’extraterrestres.

Témoin de phénomène bien étrange à Saint-Grégoire, la ville où il réside, Brandon Paré, se voit offrir, par Mimosis, un extraterrestre venant de Némor, une expérience hors du commun. Ils vivront pendant quelque temps dans le corps de l’autre pour vivre des expériences extraordinaires. Joie, crainte, peur, nervosité, amusement se sont là toutes les émotions et encore bien plus que vivront Brandon et Mimosis au cours de leur expérience.

Selon moi, le vocabulaire de ce roman est très simple et au goût du jour. Lorsque c’est Brandon qui narre, l’auteur utilise un vocabulaire qui comporte beaucoup d’expressions qu’utilisent les jeunes d’aujourd’hui. Dans les moments où c’est Mimosis qui narre, l’auteur emploie moins d’expression connue, mais s’exprime toujours de manière concrète et simple de compréhension. En résumé, le vocabulaire est très simple et à la portée de tous.

Pour poursuivre, les personnages sont, selon moi, très attachants en raison de leur caractère distinct et de leur motivation durant cette expérience. Brandon est quelqu’un de très distant et introvertie; il n’a pas d’ami mis à part son cochon d’Inde Rocco et il passe la majeure partie de son temps enfermé, dans sa chambre, sur son ordinateur ou à dessiner. La raison de son comportement est le départ de son père et l’arrivée de son beau-père Ernie qu’il ne porte pas dans son cœur. Malgré tout, je pense que plusieurs pourront s’identifier à lui et l’aimer. Mimosis a quelques points en commun avec Brandon ; il a perdu son père et sa mère dans un accident sauf que lui s’en sort d’une autre manière. Il travaille sur son projet de s’infiltrer parmi les Terriens. Tout au long de l’histoire, il sera pragmatique et saura bien gérer son stress. En définition, les personnages   de ce roman sont très captivants.

Enfin, les chapitres vous tiendront en haleine tout le long en raison de leur changement de narrateur et de leur contenu envoûtant. À pratiquement tous les chapitres, un nouveau narrateur s’impose alternant entre Mimosis et Brandon. Ça été, pour moi, un élément m’aidant à poursuivre ma lecture pour pouvoir connaitre les points de vue de ces deux personnages. Tous les chapitres se finissent au bon moment ce qui garde en vie le suspense tout le long de la lecture; ils finissent en vous laissant sur votre faim! En d’autres mots, les chapitres vous envoûteront par leurs péripéties sans fin.

Pour conclure, j’attribuerais la note de huit à ce roman en raison de son vocabulaire simple, grâce à ses personnages captivants et ses chapitres envoûtants. Il est selon moi à deux points d’une note parfaite, car pour ma part, je préfère les romans au vocabulaire plus complexe et aux chapitres plus longs. Ce roman saura plaire à tous les fans de science-fiction.

 

Note de la critique (sur 10):