Plan d’action sur la lecture à l’école (MEESR)

Le constat à l’origine du Plan d’action sur la lecture à l’école, élaboré par le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à partir de 2005, est le suivant : la lecture joue un rôle crucial dans la réussite des élèves ! Le succès de la première phase (qui visait une amélioration de l’accès, sur les plans physique, pédagogique et culturel, à des ressources documentaires et littéraires variées) a favorisé le renouvellement du Plan d’action pour une période de trois ans (jusqu’en 2011).

Concrètement, la deuxième phase du Plan d’action sur la lecture à l’école poursuit cinq objectifs principaux :

  1. Doter les bibliothèques scolaires de ressources variées et de qualité ;
  2. Embaucher des bibliothécaires scolaires qui soutiennent l’utilisation pédagogique et culturelle des ressources ;
  3. Développer des habitudes durables et des habiletés en lecture chez les jeunes ;
  4. Favoriser l’implication et l’engagement de la famille ;
  5. Développer une dynamique régionale en ce qui a trait à la promotion du livre et de la lecture. (Plan d’action sur la lecture à l’école, consulté le 8 mars 2010)


Normes d’allocation
« Pour l’acquisition de livres de fiction et de documents de référence, l’allocation est égale au produit d’un montant de 9 $ par le nombre d’élèves de la formation générale des jeunes (maternelle 5 ans, primaire et secondaire) reconnus aux fins de financement au 30 septembre 2007. La participation de la commission scolaire correspond au produit de 7 $ par le nombre d’élèves considéré précédemment. Il est à noter que la totalité de ces montants, ceux du Ministère et de la commission scolaire, fera l’objet d’une analyse afin de s’assurer que les sommes prévues ont réellement été dépensées aux fins pour lesquelles elles ont été allouées. » (passage tiré des Règles budgétaires – Plan d’action sur la lecture à l’école, consulté le 8 mars 2010)

Les commentaires sont fermés.